Scénographie

La scénographie sert à désigner actuellement l'art d'agencer un espace scénique, grâce à la coordination des moyens techniques et artistiques.



Catégories :

Scénographie - Théâtre - Scénographie dans le domaine lyrique - Espace scénique - Lexique théâtral

Recherche sur Google Images :


Source image : annuaire.atep.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • À partir des années soixante-dix, quand le théâtre sort de ses salles et s'ouvre... d'un espace à la fois matériel et symbolique. La scénographie est née.... Entre autres publications, il est auteur de L'Espace en scène (Librairie... (source : lekti-ecriture)
  • ... La scénographie est née. À travers cet ouvrage, Luc Boucris offre... Entre autres publications, il est auteur de L'Espace en scène... Le théâtre de l'expérience. Contributions à la théorie de la scène (Esa Kirkkopelto)... (source : fabula)
  • En italien, Scenografo, sert à désigner celui qui dessine la scène de Théâtre.... La scénographie est une forme d'écriture dans l'espace, avec ces ponctuations, ... (source : raymondsarti)

La scénographie (du grec σκηνη scène et γραφειν écrire) sert à désigner actuellement l'art d'agencer un espace scénique, grâce à la coordination des moyens techniques et artistiques.

Définition

Le terme ne s'applique pas qu'au théâtre mais à l'ensemble des arts de la scène, l'opéra, le cirque, la danse, etc.

La scénographie d'un spectacle comprend les respectant les traditions décors, toiles peintes et accessoires, mais également l'éclairage (qui peut modifier l'espace et même quelquefois se substituer aux décors), la conception même des mouvements de scène et de la «mise en espace» (la recherche du scénographe est alors quelquefois proche de celle du dramaturge) et tout ce qui construit l'esthétique d'un spectacle.

La notion de «mise en espace» a été découverte par Lucien Attoun (voir lien). En 1970, Jean Vilar fait appel à lui pour faire entendre la voix des auteurs contemporains au Festival d'Avignon. C'est avec "Le Gueuloir" qu'il invente la notion de "mise en espace", dont on sait combien, depuis, elle a fait école.

La scénographie «d'équipement» comprend la conception architecturale de l'espace scénique et de l'espace public mais aussi la définition des équipements «scénotechniques» (disposition du public, du cadre de scène, des rideaux éventuels, etc. ).

Le théâtre grec antique

Les grecs n'utilisaient pas de scénographie complexe, l'édifice, ou le théâtre dans lequel ils jouaient dictait l'espace et le jeu des comédiens.

Le chœur s'agitait au centre sur l'orchestra et les comédiens prenaient place derrière eux sur le proskenion. Un grand mur, la skéné où se trouvaient généralement 3 portes s'élevait derrière le proskenion.

Cette scénographie servait l'ensemble des pièces qui étaient jouées à l'époque. On parle par conséquent ici d'un théâtre de texte qui ne demandait pas énormément de machinerie et où les acteurs ne bougent pas énormément à cause de leurs costumes trop imposant.

Les romains et la renaissance

Le théâtre romain était particulièrement proche de l'édifice grec, cependant, ce dernier était totalement fermé et contenait bien plus d'ornement sur le mur de fond.

De cette époque on connaît en particulier les travaux de Vitruve, surtout le Ve livre du De Architectura. L'ouvrage sera redécouvert à la Renaissance et inspirera les travaux de Nicola Sabbattini (Pratica di fabricar scene e machine ne'teatri, Ravenne, 1638).

La perspective illusionniste Italienne

Dans la seconde moitié de XIXe siècle et depuis la Renaissance, c'est le théâtre à l'italienne qui règne, ce dernier s'impose par ses toiles de fond extrêmement chargées. On fait dans ce cas appel à des peintres, plutôt qu'à des scénographes pour concevoir le lieu.

Ces peintres cherchent à créer une illusion dans l'œil du spectateur ainsi qu'à reproduire un lieu avec fidélité.

Dans ce genre d'ambiance, la toile ne sert que de décoration, on est loin de l'expresionnisme dans le lieu ou de la contribution de la scénographie pour le jeu de l'acteur.

Le Naturalisme

La scénographie dans le Naturalisme porte particulièrement bien son nom, l'objectif du scénographe consiste à reproduire le plus scrupuleusement la réalité sur scène, le quatrième mur prend dans ce cas toute sa signification.

On voudra dans ce cas reproduire des maisons entières sur scène, on inclura aussi des meubles qui donnent l'illusion du vrai. Les acteurs peuvent jouer de dos pour créer aussi l'illusion d'un lieu clos. Le spectateur devient dans ce cas un voyeur face à la représentation.

On ne peut pas, par contre, pousser le naturalisme plus loin car son objectif est la reproduction de la réalité sur scène, inclure des éléments expressionnistes reviendrait à détruire l'effet voulu. L'unique travail qui peut être poussé plus loin est celui souci du détail dans l'ameublement, les costumes ou les faux finis.

Des naturalistes

Espaces rythmiques et vision d'ensemble

Le Suisse Adolphe Appia vient, avec l'Anglais Edward Gordon Craig, mettre fin aux imitations de la réalité, le premier en créant des espaces rythmiques adaptés au jeu de l'acteur et l'autre en voulant créer un ensemble harmonieux avec les différents éléments du spectacle.

Bien sur , le travail de l'un s'adapte et complète celui de l'autre.

Ce qui marque une véritable révolution scénographique c'est l'acteur. Le comédien devient la priorité absolue, on tentera de créer des espaces qui pourront mettre son corps et son jeu en valeur. Ceci sera envisageable, entre autres, en faisant l'intégration de différents niveaux dans l'espace scénique et d'une approche plus symbolique de l'œuvre.

Expressionnisme dans le décor

Section à compléter

Le Bauhaus

Section à compléter

Scénographes reconnus et réformateurs de l'espace scénique

Ouvrages de référence sur l'histoire ou l'art de la scénographie

  • Georges Banu, Yannis Kokkos, Le Scénographe et le héron. Le temps du théâtre /Actes Sud, 2004.
  • Denis Bablet, Les révolutions scéniques du XX siècle. Paris, Ed. Société Mondiale d'art, 1975.
  • Adolphe Appia, L'œuvre d'art vivant.
  • Edward Gordon Craig, De l'art du théâtre.

Voir aussi

Lien externe

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Sc%C3%A9nographie.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 04/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu