Puck

Puck est un personnage féerique du folklore médiéval anglais. Puck se nomme pooka ou púca en Irlande, et pwcca au Pays de Galles.



Catégories :

Légende - Comédie (théâtre) - Genre théâtral - Théâtre - Personnage d'une pièce de théâtre de Shakespeare - Personnage de théâtre - Lutin - Créature fantastique du folklore britannique - Créature imaginaire d'Irlande


Puck est un personnage féerique du folklore médiéval anglais. Puck se nomme pooka ou púca en Irlande, et pwcca au Pays de Galles.

Dans la mythologie irlandaise médiévale, il est appellé pooka et est une créature de même origine que le dieu grec Pan. Cette divinité avait la propriété d'être métamorphe mais ne prenant généralement pas la forme humaine. Selon les époques et les auteurs, cette divinité pouvait être soit bienveillante soit malfaisante.

Sorte de lutin ou farfadet malin et espiègle qu'on appelait aussi Robin Goodfellow (Robin Bonenfant[1]) ou Hobgoblin («croquemitaine»[2]). Il joue des tours aux voyageurs, se transforme, effraie les jeunes filles et bouscule les vieilles dames.

Puck apparaît dans le tome 34 de la série Charmed, mais aussi dans la série littéraire américaine Les Sœurs Grimm de Michæl Buckley.

Théâtre

Shakespeare en fait un personnage du Songe d'une nuit d'été. Puck y est au service d'Obéron, roi des fées. Obéron l'envoie chercher la fleur d'«amour en oisiveté» (love-in-idleness) et Puck doit en déposer le suc sur les yeux d'un jeune homme «en costume d'Athénien». Par erreur il administre ce charme à un autre jeune homme endormi, Lysandre. Il afflige Nick Bottom d'une tête d'âne, si quoique Titania, reine des fées, tombera amoureuse d'une bête et oubliera ses sentiments pour le petit Indien. Puck s'amuse de la confusion qu'entraînent ses bévues. Plus tard il reçoit d'Obéron l'ordre de créer un brouillard épais et d'y égarer les amants rivaux en imitant leur voix, puis d'appliquer un antidote aux paupières de Lysandre. A la fin de la pièce il explique ses actes dans un discours qui permet de banaliser la pièce elle-même, pour le cas où elle aurait offensé les spectateurs. "Ombres que nous sommes, si nous avons déplu, figurez-vous uniquement que vous n'avez fait qu'un mauvais somme. " Ce vers a pour fonction principale de rattacher les spectateurs à la pièce en les comparant aux amants athéniens : dans la pièce ils se sont eux-mêmes éveillés comme d'un rêve des folies du monde des fées.

Dans les années 1980, le nom de Puck a été donné à une lune d'Uranus en hommage à Shakespeare.

Cette créature aurait inspiré Pucca, un dessin animé.

Puck apparaît régulièrement dans le dessin animé Gargoyles.

Véritable ode au théâtre, le jeu vidéo Final Fantasy IX consacre son existence avec un personnage à son nom. Il s'agit en effet d'un jeune rat, fils du Roi de Bloumécia.

Notes

  1. Cf. Traduction du Songe d'une nuit d'été de François-Victor Hugo
  2. [réf.  nécessaire]

Liens externes

Recherche sur Google Images :



"... Encyclopédie - Puck ..."

L'image ci-contre est extraite du site www.marvel-world.com

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (251 x 250 - 43 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Puck_(mythologie).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 04/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu