Ligue d'improvisation

La Ligue d'improvisation est un phénomène particulièrement francophone à l'origine. La première ligue, la Ligue nationale d'improvisation, est née au Québec en 1978.

Recherche sur Google Images :


Source image : theatredudamier.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • En 1980, la Ligue nationale d'improvisation devient une compagnie autonome... de l'Unité qui donnent naissance à la LIF (Ligue d'improvisation française).... (source : lni)
  • LIFI - Ligue d'Ile de France d'Improvisation - LIF PRO - Paris; Ligue 1PRO38 - Ligue professionnelle d'improvisation de l'Isère - LIF PRO - Grenoble... (source : improrennes)
  • Spectacle d'improvisation avec des jouteurs différents l'ensemble des soirs... avec 3 équipes pro : LNI du Québec, LIB de Belgique et la LIF de France.... avec la Ligue d'Improvisation Luxembourgeoise propose le projet "improtozaures".... (source : improvisation)

La Ligue d'improvisation est un phénomène particulièrement francophone à l'origine. La première ligue, la Ligue nationale d'improvisation, est née au Québec en 1978. Elle a depuis fait des émules en France, en Belgique, en Suisse et en Italie.

Les ligues sont des associations de comédiens, généralement professionnels (quoiqu'il existe aussi des ligues d'amateurs), dont l'objet principal est la compétition sous forme de match d'improvisation.

Au Québec
  • Les professionnels :
  • Les amateurs :

En France

La Ligue d'improvisation française (LIF) est née en 1981 sous l'impulsion, en partie, du Théâtre de l'unité. La LIF fut la première en France à organiser des spectacles d'improvisation théâtrale, sous forme de matches.

Après quelques matches publics en tournée, la première saison régulière eut lieu au Théâtre de l'Escalier d'Or à Paris en 1982. Trois équipes se partageaient le championnat : les Rouges, les Bleus et les Jaunes. La première retransmission télévisée fut celle d'un match France-Québec à Aubervilliers.

L'année suivante, la Ligue passe un cap en installant sa patinoire au Bataclan qui, à l'époque, avait une contenance de 800 personnes mais accueillait régulièrement 1 000 ou alors, en finale, 1 200 personnes.

La Ligue met en place, hormis les matches, des événements comme les premières 24 h de l'impro, 24 heures non-stop d'improvisation. Puis ce sont les premiers mondiaux d'impro à Montréal, gagnés par les Québécois avec une équipe française en finale.

La LIF a aussi créé le réseau des «produits dérivés», matches en entreprise, mini-spectacles, impros en colloque et en particulier «les canulars» créés après la fameuse soirée de la centième de Ciel, mon mardi ! de Christophe Dechavanne, le 20 novembre 1990.

Suivent ensuite le record du monde d'improvisation par des membres de la LIF, les 51 h d'impro non stop, etc.

La Ligue meurt de l'impossibilité de rentabiliser une production, jouant un soir par semaine avec un plateau de 32 personnes.

A côté de la LIF se crée la LIFI (Ligue d'Improvisation française d'Île-de-France) que rejoignent au départ les refusés des matches de la LIF. Ironie du sort, la LIFI verra arriver une partie des joueuses et joueurs de la LIF lorsque celle-ci fermera définitivement ses portes après quelques années passées au Cirque d'hiver. Ce dernier est trop grand pour elle malgré un remplissage qui plus est de 1 000 personnes. D'autres spectacles d'impro naissent de l'expérience de la LIF, entre autres Kamikaze Impro (créé par Eric Métayer) et Le Cercle des menteurs (imaginé par Christian Sinniger), donné à Paris à la Comédie Bastille. De nombreux spectacles de café-théâtre d'improvisation suivent actuellement le sillon tracé par les comédiens pionniers de la LIF.

En Belgique

La Ligue d'improvisation belge (LIB) est la version belge francophone de la discipline du match d'improvisation. Elle a été créée en 1984, suivant l'exemple des jouteurs de la Ligue nationale d'improvisation du Québec.

La première représentation a eu lieu le 10 décembre 1984 aux Halles de Schærbeek. La Ligue a ensuite évolué dans divers théatres de Bruxelles, avant de s'installer en 1999 au Théâtre Marni à Ixelles.

Depuis sa création, plus de 200 comédiens ont participé aux matches de la Ligue. Certains grands acteurs belges francophones contemporains sont issus de ses rangs, comme Laurence Bibot, Bruno Bulté, Bernard Cogniaux, Éric De Stærcke, Virginie Hocq, Marie-Paule Kumps, Olivier Leborgne, Philippe Résimont, Patrick Ridremont, Nathalie Uffner ou Gudule.

Les équipes participent aux rencontres et festivals nationaux et internationaux, dont la Coupe du monde d'improvisation. La Ligue organise aussi des ateliers ou des stages de formation à l'improvisation.

La Ligue néerlandophone, Belgische Improvisatie Liga (BIL) a été crée en 1989. Elle s'est complétée en 2000 d'une académie de formation pour jeunes comédiens.

Les ligues d'improvisations professionnelles belges ont suscité la naissance de nombreuses ligues amateurs.

En Suisse

Les Ligues d'improvisation de Suisse romande sont organisées par canton : il en existe dans les cantons de Genève, du Jura, de Neuchâtel, du Valais et de Vaud.

En Italie

Le Match d'improvvisazione teatrale est la Ligue d'improvisation italienne. Elle est née en 1989.

Au Luxembourg

Depuis 1998, la L. i. L. est leader dans le monde de l'improvisation théâtrale au Luxembourg.

Dans d'autres pays

Il existe actuellement des Ligues d'impro au Grand-Duché de Luxembourg, en Argentine, au Brésil, au Maroc, à Porto Rico et en République tchèque.

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Ligue_d%27improvisation.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 04/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu