Décors dans le théâtre polonais

À partir de 1923, Henryk Stazewski, auteur de décors scénographiques et d'affiches s'occupe de design et fait des projets de décors pour le théâtre.



Catégories :

Scénographie - Théâtre - Théâtre polonais - Théâtre par pays

Recherche sur Google Images :


Source image : dictionnaire.sensagent.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • En outre, on trouve les ressemblances de decors dans le theatre polonais :... la conception picturale et s'efforce de transporter sur la scène un esprit... (source : dictionnaire.sensagent)
  • Lycéen, Wyspianski était déjà fasciné par le théâtre. À la scène de Cracovie, .... Le décor du spectacle, pour la première fois dans le théâtre polonais, ..... L'artiste continue son activité picturale ; il entretient aussi une riche... (source : culture)
  • Il obtient une bourse du Ministère Polonais de la Culture et de l'Art pour... Avec Maria Jarema il prépare les décors et met en scene dans un théâtre... A l'époque du "réalisme social" il ne présente pas ses créations picturales.... (source : cricoteka.com)

À partir de 1923, Henryk Stazewski, auteur de décors scénographiques et d'affiches s'occupe de design et fait des projets de décors pour le théâtre.

Lors du Salon d'automne au Grand Palais de Paris en 1931, la scénographie polonaise apparait d'une manière fragmentaire, qui ne l'empêche pas d'être louée. Philippe Soupault le caractérise en ces termes : "l'école polonaise du décors abandonne la conception picturale et s'efforce de transporter sur la scène un esprit architectural".

Après six ans d'occupation nazie de silence, le théâtre polonais tente de renouer les chaînons brisés et aussi de trouver pour une réalité nouvelle. Comme jadis, les décors d'inspiration purement picturales sont rares. On observe par contre un soucis d'objectivité plastique dont l'objectif est de mettre davantage en relief l'idée centrale de l'œuvre et ses valeurs poétiques. Les créateurs de costumes et de décors tentent en particulier de restituer le style spécifique de chaque œuvre : non sa stylisation, et son style et , ce qui en découle, son climat. Ils n'aspirent pas à une démonstration picturale personnelle mais tâchent de servir le spectacle en collaboration avec le metteur en scène et les acteurs, par des éléments qui aboutissent à une composition à la fois plastique et théâtrale. Notons aussi que le Stary Teatr eut aussi à reconstituer la compagnie et retrouver tout son prestige. Les meilleurs acteurs, scénographes, metteurs en scène (Andrzej Pronaszko, Tadeusz Kantor) et compositeurs (Roman Palester) participent à cette aventure de reconstruction.

Après avoir vaincu certaines mauvaises traditions du réalisme descriptif, les décorateur polonais sont revenus au principes du réalisme synthétique, considérant toujours la forme en fontion du thème de l'œuvre.

Il est évident que l'aboutissement de ces principes dépend du talent, de l'imagination, et de l'individualité des artistes.

Mentionons à ce propos les noms des trois décorateurs les plus éminents : Karol Frycz, expert dans les époques et les styles les plus variés et qui connait autant le folklore polonais que l'art d'extrême orient. Andrzej Pronaszko, qui fut jadis l'un des fondateurs de l'expressionnisme et du constructivisme en Pologne. Wladislaw Daszewski, un des pionniers du néo-réalisme avant 1939 et qui se définit par la profondeur de son interprétation et par l'économie de ses moyens.

Les projets de décors d'opéra d'Andrzej Majewski sont admirés dans le monde entier[1].

Sources

  1. Site Polska

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9cors_dans_le_th%C3%A9%C3%A2tre_polonais.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 04/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu